Risque aggravé assurance, des mots qui vont très bien ensemble !

risque aggravé assurance

 

De nos jours, nous éprouvons de plus en plus le besoin de recourir à une assurance. Dans certains cas ce besoin devient de plus vital. On souscrit  à une assurance santé pour nous prémunir contre un éventuel ennui de santé à large coût. Coût qu’on ne pourra pas payer d’une traite. Il est vrai que nous avons plus d’affinités avec les assurances santé et  les assurances pour les voitures. Nous connaissons dans une moindre mesure les assurances habitation ainsi que les assurances vie. L’assurance concerne pourtant  d’autres domaines.Elle concerne par exemple, l’acquisition d’un bien immobilier. Pour ce type d’assurance on rencontre parfois le cas de figure possible qui est celui de Risque aggravé assurance. En quoi cela consiste ? Et quelles sont les alternatives ?

Risque aggravé assurance, en quoi cela consiste ?

Il sera peut- être plus juste qu’on pose la question  qui est concerné par l’expression « Risque aggravé assurance ». Expliquons les choses simplement, posons tout d’abord le contexte. Quand vous recourez à un crédit pour une acquisition immobilière, la banque vous demandera une assurance emprunteur. Elle permettra à la banque d’être remboursée au cas où vous serez dans l’incapacité de le faire. Comme dans le cas d’un décès ou perte d’emploi. L’expression « Risque aggravé assurance » vous concernera si vous n’êtes pas éligible à l’assurance emprunteur. Vous figurerez comme une personne à risque, avec une probabilité non négligeable de ne pas pouvoir honorer lecrédit contracté. Elle  touche essentiellement votre état de santé. Vous n’accèderez donc pas  à l’assurance emprunteur si vous souffre d’un handicap, ou d’une maladie chronique comme le diabète. Diabète,  ou toute autre maladie qui pourra affecter grandement votre espérance de vie.

Pourquoi les assureurs la fuient.

L’assureur ne veut pas  prendre de risque et se retrouver à payer l’emprunt à votre place, en cas d’incapacité. Il décidera probablement de vous refuser cette assurance.  Pire,  il augmentera drastiquement le montant de cette assurance que vous aurez à payer pour vous assurer. Risque aggravé assurance, ces mots sont-ils une fatalité ?

Risque aggravé assurance, des alternatives existent

Pas de panique si vous représentez un risque aggravé assurance, au temps vous le dire tout de suite. Il existe des alternatives, vous pourrez recourir à la convention AERAS par exemple. Le nom complet de cette assurance est : s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Les pouvoirs publics et les professionnels de l’assurance ont ratifié cette convention et ce en 1991.

Qu’apporte la convention AERAS face au risque aggravé assurance ?

Disons les choses simplement, grâce à la convention AERAS, vous bénéficiez d’un allègement des procédures.Le vrai plus est qu’il  y aura un examen de votre dossier par des médecins spécialisés. Dossier  qu’il faudra renseigner scrupuleusement pour avoir toutes les chances de réussir. Vous bénéficierez de cette convention si vous répondez à certaines conditions.Comme le fait que le prêt que vous demandez ne dépasse les 320 000 euros (pour une résidence principale). Ou encore que votre âge ne  dépasse pas les 70 ans au moment où vous contractez votre prêt.  Vous devrez bien entendu remplir d’autres conditions, (c’est vraiment une étude au cas par cas).

Nous sommes à votre entière disposition

Ne vous inquiétez pas si vous souhaitez recourir à cette convention nous nous ferons un plaisir de tout  vous expliquer. Nous vous expliquerons  ce qu’il faudra faire dans le moindre détail. Vous connaîtrez toutes les possibilités qui sont à votre disposition.Contactez-nous et nous vous répondrons au plus vite pour une prise de rendez-vous ou  échangeons par e-mail par exemple. Il est également normal de vous poser la question de savoir si , convention AERAS est la seule alternative au Risque aggravé assurance ?

D’autres possibilités existent.

Les limites de la convention AERAS

La convention AERAS  fait le bonheur de beaucoup de personnes en leur facilitant la vie. Elle leur  permet de valider leur obtention de crédit malgré une maladie chronique ou un handicap. Ceci dit, obtenir un prêt via la convention AERAS n’est pas automatique. Les assureurs refusent également des dossiers. Cela arrive si vous ne complétez pas votre dossier ou si vous ne fournissez pas des preuves de maladie chronique.

Il reste encore de l’espoir..

Même si vous rencontrez  une situation de refus,  vous aurez une autre alternative à votre disposition pour obtenir votre prêt. L’alternative  à votre risque aggravé assurance sera tout simplement que vous pourrez  recourir à un hypothèque. Oui il faudra en effet hypothéquer un bien immobilier de la valeur du crédit demandé. Vous pourrez également négocier cela avec votre assureur.C’est une solution très simple mais qui vous apportera satisfaction. Car une fois que votre assureur validera le bien hypothéqué, on vous accordera votre prêt immobilier sera v à vitesse grand V !

Meilleur tarif assurance : 3 conseils simples

meilleur tarif assurance

 

Qui ne connait pas cette merveilleuse sensation qu’on éprouve lorsqu’on sent qu’on a « fait une affaire »? On éprouve tous cette joie voire de victoire lorsque on achète quelque chose à un prix inférieur que le prix. Ou encore lorsqu’on négocie et que l’on se voit attribuée une remise inespérée. Et cela qu’il s’agisse de l’achat d’une maison, d’une voiture ou même d’un vêtement. Comme vous le savez ci bien ça concerne tous les domaines. Et vous avez surement au moins une fois dans votre vie été à la recherche du meilleur tarif assurance possible. C’est à cet effet que nous vous donnons quelque conseil ou astuces pour bénéficier des meilleurs tarifs assurance.

Le commencement

L’idée de cette démarche c’est de vous donner un conseil en fonction de votre situation. et qu’il s’agisse d’une assurance pour une maison, pour une voiture ou même pour une assurance vie. Le schéma qui mène au meilleur tarif assurance sera toujours le même. Le point de départ est que vous n’avez pas d’assurance. Et vous cherchez bien entendu le meilleur tarif assurance possible. Alors c’est vrai qu’avec internet la recherche est grandement facilitée. Vous  pouvez, grâce à une simple requête sur un moteur recherche, avoir accès aux meilleurs assureurs sur le marché. Et ce dans le domaine que vous visez. Vous pourrez ainsi parcourir différents sites web, échanger avec différents assureurs, négociez et aboutir ainsi au meilleur tarif.

Faites confiance à la technologie !

L’autre moyen optimal que nous vous conseillons est de recourir aux comparateurs d’assurances. Les comparateurs d’assurances sont des applications web ou mobiles  qui vous permettront de trouver rapidement le meilleur tarif assurance. Meilleur tarif selon vos critères de sélection. La recherche est rapide, conviviale et vous pourrez rapidement trouver votre bonheur.

Cultivez votre rôle de client parfait

Avoir le meilleur tarif assurance, c’est aussi être « le client parfait ». Etre le client parfait en matière d’assurance, c’est clairement ne pas avoir de sinistre. Ne pas avoir de sinistre vous vaudra des réductions lors de vos anniversaires d’assurance (quand il faudra renouveler votre assurance). Peut-être  que vous êtes « le client parfait » et que le prix de votre assurance ne baisse pas. Ou ne baisse pas assez à votre goût. Vous pourrez toujours taper du poing sur la table et revendiquer votre droit à la réduction. Car en gros vous payez votre redevance sans jamais coûter le moindre centime à votre assureur. Et vous pourrez ainsi avoir le meilleur tarif assurance.

Faites jouer la concurrence

Généralement  il vous arrive un sinistre ou deux durant votre vie d’assuré. Quand ça arrive,  votre assureur procède dans la plus part des cas à une majoration des tarifs qu’il vous propose. Car concrètement vous n’êtes pas un client rentable pour lui. Sachez que le client rentable est le « client parfait » qui n’a pas de sinistres. Ou du moins c’est  le client qui a un nombre de sinistre qui est très faible et peu couteux). Dans le cas où votre assureur décide d’augmenter les tarifs qu’il vous propose,vous pourrez clairement aller voir ailleurs. Vous pourrez ainsi vous rapprocher du meilleur tarif assurance.

Votre assureur fera tout pour vous garder !

Quand il saura qu’il va vous perdre, votre assureur  vous proposera un meilleur tarif assurance. Le meilleur tarif qu’il pourra vous proposer dans votre situation. Mais aussi vous pourrez très bien contacter un concurrent. Oui contacter un concurrent car un agent d’assurance sera toujours gratifié quand il débauche un client de chez la concurrence. Et vous pourrez profiter de ce cas de figure pour avoir le meilleur tarif assurance possible.

Le client parfait peut aussi aller voir ailleurs

Autre petite astuce à exploiter, concerne le client parfait. En plus de sa force de négociation pour avoir le meilleur tarif assurance de chez son assureur, il pourra voir ailleurs. Oui voir ailleurs, autrement dit voir la concurrence. Car le client parfait est, si on devait extrapoler au monde du travail, le candidat parfait. Le candidat que tous les chasseurs de têtes et entreprises s’arrachent. Un candidat au CV en béton. Et le CV en béton du client parfait est simplement le fait que ce client n’a pas de sinistre. Donc en votre qualité de client parfait vous pourrez très bien aller voir la concurrence. Vous pourrez négocier un meilleur tarif assurance que celui que votre assureur actuel vous propose.

Notre conseil de fin..

Gardez toujours en tête le constat suivant : Le monde des assurances est un monde où la concurrence fait rage. Vous avez certes besoin de vous assurer, mais les assureurs ont également besoin de vous pour vivre. Vous avez un pouvoir de négociation dont vous pourrez vous servir  pour avoir le meilleur tarif assurance possible. Dites-vous bien  aussi qu’aucun assureur ne vous vendra à perte

 

 

Assurance auto alcoolémie : ça ne fait pas bon ménage !

assurance auto alcoolémie

 

Comme le dit le titre plus haut, assurance auto alcoolémie ne font pas bon ménage. On ne cesse de répéter via les médias, que la conduite n’est pas à prendre à la légère. Que vous ayez une voiture puissante ou une vieille voiture, vous  devrez toujours mesurer votre responsabilité au volant. Assurance auto alcoolémie, ces mots symbolisent notre volonté sincère à vous sensibiliser au maximum à la sécurité routière. Vous sensibiliser aux dangers de l’alcool et aux répercussions  de la conduite en état d’ivresse sur votre assurance auto.

Les dangers de l’alcool et taux d’alcoolémie autorisée

Le trio assurance auto alcoolémie, c’est aussi se pencher un peu plus près sur l’alcool. On ne répétera jamais assez, qu’il faut boire avec modération. Avant d’aborder la partie assurance auto du trio assurance auto alcoolémie, parlons des dangers de l’alcool.

Les dangers de l’alcool

Chaque individu qui consomme de l’alcool fréquemment, peut s’habituer à boire de plus grandes quantités d’alcool au fil du temps. C’est clairement ce point clé qui cristallise le danger sous-estimé que représente l’alcool. Car parmi les particularités de l’alcool c’est qu’il désinhibe, atténue la sensation de danger.  Ajoutez à cela le fait qu’un conducteur perd 50% de ses réflexes lors de la forte consommation d’alcool. Résultat: une statistique effrayante qui dit que l’alcool du trio Assurance auto alcoolémie est responsable d’environ 30 % des accidents. L’alcoolémie autorisée est de  0.5 g/L . Ce taux d’alcoolémie correspond par exemple à deux verres de vin ou deux bières à forte teneur en alcool.

Des sanctions à la mesure du danger

Lorsqu’un agent vous arrête pour un excès de vitesse, il est  normal qu’il vous sanctionne. Vous savez sûrement aussi que cette sanction diffère en fonction de votre vitesse d’infraction. Supposons  par exemple la vitesse autorisée est de 50km/h. la sanction sera plus lourde si on vous arrête avec une vitesse de 110km/h plutôt que 71km/h. C’est exactement la même chose pour l’alcoolémie du trio Assurance auto alcoolémie. Plus votre taux d’alcoolémie sera élevé, plus vous aurez  de plus lourdes sanctions.

Un exemple pour mieux comprendre

Si par exemple votre   taux d’alcoolémie est de  0,8 g/L, vous écoperez  d’une amende pouvant arriver à 4 500 euros. Alors que si votre taux d’alcoolémie était compris  entre 0,5 g/L et 0,8 g/L votre sanction serait allégée. Elle pourrait tourner autour d’une centaine d’euros. Si 4500 Euros d’amende vous choquent, sachez que cela  pourrait encore augmenter. Multiplié, si votre alcoolémie a pour conséquence   de causer des blessures à autrui.

Et côté assureur ?

Du trio Assurance auto alcoolémie, nous attaquons enfin la partie qui concerne les assureurs. Nous vous disons tout de suite que du côté des assureurs c’est l’intransigeance absolue face à l’alcoolémie. Si on vous arrêter avec un taux d’alcoolémie supérieur au seuil autorisé, vous serez également Sanctionné. Et là on parle de sanctions de la part de votre assureur. Tout comme les mesures pénales, ces sanctions diffèrent en fonction du taux d’alcoolémie et de la conséquence de vos actes. Ce qui est sûr,  la note  sera salée dans tous les cas de figure. Nous vous expliquons mieux avec un exemple. Prenons le cas où on vous arrête en état d’ébriété et que votre taux est supérieur à la mite autorisée. Votre assureur pourra multiplier le montant de votre police d’assurance par une fois et demie ou plus. En gros avec l’alcoolémie vous perdez clairement un bon nombre de droits

Une possibilité que vos sanctions soient encore plus graves

Votre cas sera aggravé si vous refusez d’obtempérer  ou si vous manquez de respect à un agent de l’ordre. Votre assureur aura même le pouvoir de multiplier le montant de votre police d’assurance jusqu’à trois fois ou bien plus. Hormis les sanctions financières (et toujours en rapport avec le trio assurance auto alcoolémie), vous pouvez risquer plus gros. Si votre alcoolémie est  supérieure à la norme autorisée,  votre assureur auto pourra restreindre les avantages de votre assurance. Il pourra également tout aussi bien vous refuser de vous rembourser les dommages occasionnés à votre voiture. Il a même la possibilité de carrément résilier le contrat d’assurance par lequel vous êtes liés. Dans ce cas de figure vous aurez certes 30 jours tout au plus pour trouver une nouvelle assurance auto. Bonjour les contraintes !

Soyez prudents !

Même si trouver une nouvelle assurance est facile car ce ne sont  pas les assurances auto qui manquent. Il faut  savoir qu’il y a même des assurances spécialisées dans la récupération des conducteurs  bannis par leur assureur. Vous voyez tout ce qu’un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisé peut avoir de très graves conséquences. Pour conclure avec le trio Assurance auto alcoolémie, nous ne vous répéterons jamais assez qu’il faut boire avec modération. Il faut être à la hauteur de la responsabilité de la conduite. Etre responsable, ne pas conduire et prendre un taxi si vous avez trop bu.

 

Une assurance santé personnalisée, est-ce vraiment utile ?

une assurance santé

Malheureusement, personne ne peut être à l’abri d’un pépin de santé  nécessitant des soins ou bien une intervention chirurgicale parfois. Quand vous avez besoin de soins pour une petite grippe ou un rhume ou une chirurgie, cela représente un coût.Un Coût qui peut être conséquent sur l’année ou très lourd lorsqu’il s’agit d’une intervention pointue. C’est justement pour palier à ce genre de problématiques que vous pourrez recourir à une assurance santé. Qu’est-ce  qu’une assurance santé ? Quelle est la différence entre une assurance santé classique et une assurance santé personnalisée ?

En quoi consiste une assurance santé ?

Quand vous recourez à une assurance, vous aurez recours à un service. L’assurance vous remboursera vos frais médicaux et vous payerez une redevance mensuelle ou annuelle en contrepartie. Bien entendu, vous pourrez choisir entre différents types d’assurances et différents taux de remboursements. Le  plus souvent quand vous souscrivez à une assurance santé, c’est soit une assurance santé « classique » soit  une assurance santé «Personnalisée ». Quelles sont les différences majeures entre les deux types d’assurance santé et quel est vraiment le plus de recourir à une assurance santé.

Que comporte une assurance santé dite classique.

Contrairement à une assurance santé personnalisée qui est généraliste et spécifique, Une assurance santé classique ratisse uniquement large. Elle couvre plusieurs aspects de la santé. Elle couvre par exemple l’achat de nouvelles lunettes, les frais du médecin ou encore les frais de clinique lors d’une chirurgie. Une assurance de santé classique couvre équitablement les différents aspects de la santé que nous avons évoqué  plus haut. En gros, vous récupérerai une partie des frais engagés pour chaque domaine de la santé. Votre assureur fixera un taux de remboursement pour chaque section de la santé. Il fixera également un plafond par section que vous ne pourrez pas dépasser. Vous ne pourrez pas non plus dépasser un plafond global qui représente la somme des remboursements multi-domaines. Ajoutez à cela l’inconvénient qu’une assurance santé classique ne couvre pas les maladies chroniques.

Un exemple pratique

Par exemple vous toucherez un remboursement  de 100% sur vos lunettes de vue. Vous ne devrez pas dépasser un budget lunettes de 500 euros par an. Vous toucherez un remboursement de 40% sur vos frais d’hospitalisation annuels en sachant que ces frais seront également plafonnés.Vous serez également limité par un  plafond global à ne pas dépasser. Ce plafond représente de toutes les prestations additionnées (lunettes, frais d’hospitalisation…).

Comment pourrait-on définir une assurance santé personnalisée.

L’assurance santé personnalisée concerne les personnes qui ont  des besoins ciblés en matière de santé.  Nous la recommandons aux personnes qui ont  des maladies chroniques,(Ex : diabète) et qui ont un besoin vital de remboursement.

Quel est le plus d’une assurance santé personnalisée ?

Suite au  recours à une assurance santé personnalisée, vous bénéficierez de plusieurs avantages. Comme dit plus haut, vous jouirez d’un remboursement pour les  maladies chroniques. Maladies qui ont la particularité d’exiger une importante prise en charge médicale. Avec une assurance santé classique vous vous heurtez rapidement à un plafond de remboursement de vos frais. Dans ce cas vous serez obligé d’augmenter le montant de votre cotisation pour avoir le remboursement adéquat à votre maladie. Vous ne rencontrerez pas ce problème avec  une assurance santé personnalisée. Ce type d’assurance adaptera votre cotisation et vous donnera accès à des privilèges. Privilèges de soins   spécifiques à votre maladie chronique.

Jouissez d’un remboursement à la carte

En plus, une assurance santé personnalisée vous permettra de jongler avec les taux. Vous pourrez négocier vos taux de remboursement, vos plafonds par type de prestation ainsi que le plafond global.    Prenons par exemple le cas de figure où vous n’avez pas besoin de lunettes de vue.  Avec une assurance classique ce montant sera perdu et inutilisable pour vous. Cependant, via une assurance santé personnalisée vous pourrez utiliser ce montant pour rembourser d’autres prestations médicales dont vous avez besoin.

L’assurance santé personnalisée évolue avec la médecine

Les assurances santé opèrent depuis un bon nombre d’années. Elles sont apparues quand les domaines médicaux étaient basiques. Le domaine médical se limitait aux maladies physiques, aux vaccins obligatoires et aux opérations chirurgicales. La psychologie ne jouissait pas d’une reconnaissance, on ne la considérait pas comme  une science médicale à part entière. Elle ne jouissait pas du même poids qu’une discipline médicale vitale. Nous insistons sur le fait que nous ne cherchons d’aucune façon à dévaloriser la psychologie. De nos jours, on reconnait de plus en plus l’importance de la psychologie. Sauf que les assurances santé classiques n’évoluent pas dans ce sens. Quand vous souscrivez à une assurance santé personnalisé, vous bénéficiez d’une assurance dans l’air du temps. Cette assurance vous permettra de profiter de remboursement que vous n’aurez pas eu en ayant recours avec une assurance santé classique. Un remboursement qui évoluera et s’adaptera aux nouveaux besoins médicaux.

 

Une assurance emprunteur : on définit et on explique !

une assurance emprunteur

 

On vous le dit dès le  départ, si  l’expression assurance emprunteur ne vous dit rien, ce n’est pas dramatique. Si l’expression assurance emprunteur ne vous dit  rien, c’est parce ce que nous associons l’assurance aux termes d’usage courant. On emploie le mot assurance dans des domaines bien ancrés dans notre quotidien. On a beaucoup plus tendance à employer des mots comme assurance pour la voiture, assurance vol pour la maison ou encore assurance pour la mutuelle santé.  Ne vous inquiétez donc pas, dans ce qui suit, on vous explique tout

 

Une assurance emprunteur, en quoi ça consiste ?

Nous faisons de plus en plus de demandes de  crédit dans notre quotidien. Et  c’est tout simplement dans le domaine du crédit que l’on aborde le sujet de notre assurance emprunteur.

Elle vient de pair avec la procédure d’obtention du crédit. Non obligatoire à la base, néanmoins, les banques l’exigent de plus en plus. Les banquiers l’exigent,  surtout si on parle de montants de prêts que l’on peut qualifier d’élevés. En somme pour la banque une assurance emprunteur représente pour elle tout simplement une garantie. Il est d’ailleurs légitime de vous demander  la  raison de cette nécessité de garantie. Vous pouvez  également vous demander :  à quoi elle sert ?

Une assurance emprunteur pourquoi ?

Trop souvent, on voit  l’accord du crédit d’un seul côté, du côté de celui qui va l’obtenir. On se dit que l’on va simplement emprunter de l’argent et puis le rembourser petit à petit sous forme d’échéances.  Vous comprendrez mieux  l’assurance emprunteur si vous vous mettez à la place de celui qui accorde le crédit : la banque. On ne peut  pas toujours s’empêcher de penser que la banque va gagner de l’argent avec les intérêts perçus. Cependant,   on oublie que quand elle nous accorde un crédit immobilier la banque prend un risque. Il s’agit du risque que nous ne soyons pas capables d’honorer les échéances de payement.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la banque demande obligatoirement une assurance emprunteur. Ce type d’assurance couvre aussi bien la banque qui  accorde un crédit mais également vous couvre vous et  votre famille. On vous explique cela par un exemple.

Une assurance emprunteur expliquée via un exemple

Imaginez par exemple qu’une personne contracte un emprunt immobilier et que malencontreusement elle est victime d’un accident et qu’elle décède. C’est souvent la famille de cette personne qui se retrouve impliquée, vu le lien familial, et rembourse l’emprunt par obligation. C’est pourquoi à travers des cas comme celui-ci qu’une assurance emprunteur montre toute son utilité.

Les limites d’une assurance emprunteur.

Une assurance emprunteur  a aussi des limites. Sachez par exemple que les  modalités de l’assurance varient au cas par cas.  C’est-à-dire que le taux de remboursement du montant total de l’emprunt ( si on utilise l’assurance) varie au cas par cas. Il faut également savoir que l’obtention de cette assurance n’est pas automatique. Vous devez remplir tout un dossier et répondre à des  questions sur votre santé. Si vous ne satisfaisiez pas les critères de sélection de l’organisme assureur, il pourra    vous refuser une assurance emprunteur. Attention, tout le monde n’a pas systématiquement droit  à une assurance emprunteur. Avant d’y accéder, vous rempliez un questionnaire de santé. Si l’emprunteur ne répond pas aux critères, La banque refusera l’accès à l’assurance.

Alternatives si la banque refuse  une assurance emprunteur.

Pas de panique, même si on vous refuse une assurance emprunteur, il existe des alternatives. Sans rentrer dans les détails, sachez que  ces alternatives sont multiples, nous vous citons à titre d’exemple le recours à la convention AERAS. La convention est  une convention qui  permet aux personnes ayant des soucis de santé de disposer d’une assurance emprunteur. Si vous n’avez pas accès à la convention AERAS, tout n’est pas tout à fait perdu. Vous recourrez, si vous le pouvez à des moyens plus classiques comme le recours à une hypothèque. Vous disposez grâce à l’hypothèque d’une solution terriblement efficace.

 

Le choix de son assurance emprunteur

La banque qui vous accordera un emprunt immobilier, ne manquera pas de vous proposer de l’aide. puisque presque à tous les coups elle vous proposera l’accès à une assurance collective. Même si l’assurance vous garantit l’accès à une assurance emprunteur, son défaut c’est qu’elle vous coûtera bien souvent trop cher.

Essayez de voir ailleurs.

Vous pourrez également  recourir à une assurance emprunteur extérieure à la banque. Vous pourrez choisir entre différentes formules de remboursement ou de modalités de payement. Il faudra simplement que vous apportiez à la banque les garanties qu’elle juge non-négociables. Citons l’exemple où elle n’accepte pas que le taux de remboursement en cas de décès soit inférieur à 80%). Vous pourrez toujours négocier avec les différents organismes qui proposent une assurance emprunteur. Car  même dans ce secteur la concurrence est rude et tout le monde cherchera à acquérir des clients.

Assurance auto, ce qu’on a tendance à trop souvent oublier !

Assurance auto

 

Quand vous achetez une voiture, vous êtes également dans l’obligation de souscrire à une assurance auto .

Ce n’est pas le choix des assureurs qui manque, ni d’ailleurs les formules d’assurances qui sont à votre disposition. Vous aurez l’embarras du choix entre assurance auto classique et une assurance auto moins cher. Vous trouverez même votre bonheur après une malencontreuse assurance auto résilié. Le but de ce qui suit  n’est pas de vous donner un cours sur les assurances ou assureurs qui existent, mais simplement de vous donner quelques conseils. Conseils qu’on a trop tendance à oublier lorsqu’il s’agit de souscrire à une assurance auto.

Evaluez-vous correctement

Avant qu’on parle d’une assurance auto, ou une assurance auto moins chère ou une assurance auto résilié, faites une introspection et évaluez deux choses : votre niveau de conduite et votre budget. Une connaissance exacte de ces deux points sera d’une aide extrêmement précieuse.

Prenez une assurance en fonction de votre niveau de conduite

A nos débuts nous adoptons une politique d’austérité

Lorsque l’on souscrit à une assurance auto, nous faisons toujours l’étrange raisonnement où nous lions notre assurance à notre budget. Quand on est jeune, on  choisit une assurance auto moins cher qu’une assurance auto classique et cela  parce que notre budget est limité.

Avec l’âge on inverse la tendance

Quand on prend de l’âge, on change drastiquement d’approche.Etant donné que généralement on évolue financièrement, on laisse de côté notre assurance auto moins cher. On opte plutôt  pour une assurance auto toute options et on dépense sans compter. Ce raisonnement est erroné, car nous ne prenons pas le temps d’analyser notre besoin en assurance auto. Quand on est jeune conducteur par exemple, on s’exposé à plus de risques de faire un accident. Il faudra donc penser à une assurance auto tout risque au lieu de s’orienter vers une assurance auto moins cher. Etant novices, ce que l’on gagne avec une  assurance auto moins cher, on le payera un maximum en cas d’accident. On doit aussi raisonner  à l’envers  quand notre situation financière s’améliore. Quand notre situation financière s’améliore,  on oublie que notre conduite s’améliore aussi. On a donc plus du tout besoin d’une assurance toute option puisque le risque d’accident a diminué avec l’expérience acquise.

Evaluez-vous toujours et puis choisissez !

Souscrivez à une assurance auto en rapport avec votre niveau de conduite. Parce que  c’est uniquement votre niveau de conduite qui détermine le risque réel pour vous d’avoir un accident. Est-ce que nous raisonnons également mal face à une assurance auto résilié ? Quelle est la meilleure attitude que nous devons avoir face à ce sujet en particulier ?

Assurance auto résilié : ce qu’on a tendance à oublier

Il est vrai que se retrouver face à une assurance auto résilié est un vrai calvaire, on vit presque une situation d’échec. Situation que l’on trainera comme un boulet et qui va aussi nous amener à payer le prix fort. Pas de panique, l’adage qui dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres est vrai dans ce cas. Rappelez-vous d’abord que vous avez déjà pu trouver une assurance auto moins chère que votre assurance auto habituelle Vous pourrez également trouver sans soucis l’assurance auto qu’il vous faut  suite à une assurance auto résilié.

Quelle solution pour une assurance auto résilié ?

Oui il y a bel et bien solution à votre problème. C’est  parce qu’il existe également des assurances spécialisées dans la récupération des conducteurs victimes d’une assurance auto résilié. Vous négocierez même bien souvent  un bon prix car vous aurez le choix entre plusieurs assureurs auto. Oui vous   négocierez car  le client roi même sur ce marché pour le moins délicat.

Sachez négocier certains points clés

En matière de souscription à une assurance auto, on se focalise toujours sur le prix à payer. Même quand on négocie, on ne négocie que le prix en question et limite nos possibilités. Cette façon de faire ne sert pas r notre intérêt car le prix n’est pas le seul composant de l’assurance auto. On oublie par exemple que les assurances limitent vos privilèges une fois que vous êtes responsable d’un accident. On oublie aussi qu’elles nous obligent à payer plus suite à un accident fautif .C’est pour cela que nous devrons impérativement regarder ces détails.

Nous ratons les détails importants !

Nous devons examiner les détails à la loupe et négocier les clauses qui nous paraissent peu avantageuses. Nous devrons nous attarder sur les clauses que nous jugeons risquées.  Un conseil que nous vous donnons, ne négociez le prix qu’à la fin.Commencez à négocier les clauses de votre assurance auto que vous trouvez douteuses ou négociez les clauses que vous trouvez non avantageuses. Une fois ces clauses modifiées et ces détails réglés vous pourrez négocier le côté prix. Faites-le  en dernier, croyez-en notre expérience,en termes de prix il y aura toujours matière à négocier.