Image associéePrenez vos précautions face à la location !

Beaucoup des propriétaires reconnaissent avoir eu un litige avec leur locataire. Avec AB Assurance, restez zen en souscrivant à cette assurance, elle vous garantit le versement de vos loyers et vos charges, comme elle protège vos biens des éventuelles dégradations commises par votre locataire.

Garantie Loyers Impayés

L’assurance loyers impayés est une couverture avantageuse qui protège le propriétaire des impayés ou de dégradations matérielles lorsque son logement est en location. Elle peut également prendre en charge un éventuel recours à la justice contre un mauvais payeur ou proposer une indemnisation en cas de départ prématuré de celui-ci. Et c’est ainsi que cette garantie sécurise les revenus de location du propriétaire et le protège contre les éventuelles détériorations immobilières.

L’assurance loyers impayés est destinée seulement et uniquement aux propriétaires et ne doit pas être confondue avec :

  • Garantie Risques Locatifs: qui n’est plus en vigueur depuis le 1er janvier 2016 ;
  • Garantie Universelle des Loyers: un projet entrant dans le cadre de la loi Duflot-Alur qui devait être géré par l’état, abandonné au profit du dispositif Visale.

Conditions 

Les propriétaires bailleurs peuvent souscrire une garantie loyers impayés sous ces conditions :

  • Le locataire doit être solvable selon les critères de l’assureur ;
  • Le logement doit être la résidence principale du locataire.

Fonctionnement

Si le loyer n’est pas payé, le propriétaire doit adresser, dans les délais prévus par l’assurance de location, un courrier de relance au locataire ainsi qu’une mise en demeure de payer.

Si entre le signalement et le versement des indemnités, le locataire rembourse un ou plusieurs loyers, ils devront être signalés à l’assureur.

  • La copie de la saisine d’huissier et la copie du mandat de commandement de payer ;
  • La copie du bulletin individuel d’adhésion et la copie du bail ;
  • Copie de la mise en demeure de payer et une copie de la lettre simple;
  • Copie de la dénonciation de la mise en demeure aux cautions (pour un locataire étudiant) ;
  • Le décompte exact du compte du locataire, faisant apparaître les défauts de paiement ;
  • Une copie des correspondances échangées avec le locataire et l’éventuel échéancier de paiement accordé par le propriétaire ;
  • Le dossier complet du locataire ;
  • Le dossier complet de la caution (pour un locataire étudiant) ;
  • Le numéro du contrat GLI, le nom du propriétaire, son prénom, son état civil et son adresse ;
  • Tous les documents complémentaires liés à l’instruction judiciaire ;
  • Les coordonnées de l’avocat éventuellement engagé dans la procédure.